Liaisons maritimes : les Groisillons débarquent à Vannes !

Publié le par Fañch Ar Ruz

Et dans cette manif, on a pu voir ma pieuvre VEOLIA emportant Groix dans ses tentacules...

Liaisons maritimes : les Groisillons débarquent à Vannes !
Manif des groisillons à Vannes le 6 octobre 2014

Manif des groisillons à Vannes le 6 octobre 2014

Manif des groisillons à Vannes le 6 octobre 2014

Manif des groisillons à Vannes le 6 octobre 2014

Crédit photos: Annaïse Chatté

Liaisons maritimes : les Groisillons débarquent à Vannes !

Malgré la pluie, plus de 600 de Groisillons se sont retrouvés ce lundi matin à Vannes. Ils sont venus manifester leur opposition à une prochaine augmentation des tarifs des liaisons maritimes dans le Morbihan. Une mesure jugée catastrophique pour l'avenir de leur l'île.

Les élus ont été les premiers à faire part de leurs inquiétudes quant aux conséquences catastrophiques que pourrait entraîner la mesure annoncée par François Goulard, président du Conseil Général du Morbihan, de supprimer tous les tarifs préférentiels des liaisons maritimes, dans le cadre de la renégociation de la délégation de Service Public des liaisons maritimes. Une décision qui aboutit à une forte augmentation (jusqu'à 300 % !) du prix de la plupart des billets pour se rendre sur les îles de Groix, Belle-Île, Houat ou Hoëdic.

"Il serait question d'asphyxier les îles concernées que l'on ne s'y prendrait pas autrement."

Aujourd'hui, ce sont les habitants de Groix qui manifestent leur colère. Sur l'île, un collectif s'est créé qui dénonce : "Le coût de passage des marchandises va être multiplié par plus de deux, avec les conséquences que l'on imagine sur les prix des marchandises sur les îles. Le tarif touriste, un des apports cruciaux de l'économie, passe de 31 à 38 euros le week-end alors même que la fréquentation n'a cessé de baisser au fur et à mesure des précédentes hausses de prix du billet. Les résidences secondaires ne sont pas oubliées qui devront acheter 5 allers-retours pour bénéficier d'un tarif de 4€ plus cher par passage... Le tarif morbihannais n'existe déjà plus, aucune ristourne pour les enfants d'insulaires qui voudraient venir voir leurs familles sur l'île, plus de tarifs seniors... Et bien sûr, une des 5 rotations quotidiennes serait supprimée l'hiver. Il serait question d'asphyxier les îles concernées que l'on ne s'y prendrait pas autrement."

C’est comme si on mettait un péage exorbitant devant chez vous du jour au lendemain.

"On veut un moratoire"
Reçu ce lundi, à midi, par le directeur de cabinet de François Goulard pour discuter de cette future délégation de service public des liaisons maritimes, le maire et conseiller général de Groix, Dominique Yvon, est donc venu pour demander un moratoire. Il faut dit-il "tout remettre à plat, rediscuter calmement d'une délégation de service public acceptable pour tout le monde". Pour cela, il pouvait compter sur le soutien de plus de 600 de Groisillons mais aussi des habitants des îles de Houat, Hoëdic et Belle-île dont les élus seront eux reçu ce mercredi et jeudi. Malgré la pluie, le cortège s'était donné rendez-vous à la préfecture pour se rendre ensuite jusqu'à l'hôtel du département, lieu du rendez-vous.

France 3 Bretagne

Publié dans Groix, Pays de Vannes

Commenter cet article