Fañch Ar Ruz, faiseur de contes

Publié le

Fañch Ar Ruz, faiseur de contes

Fañch Ar Ruz : un rebelle chez les dessinateurs ! Peut-être bien ! Le Baldivien a du talent à revendre, il créé, joue avec les nouvelles technologies et s'ose même à mettre gratuitement à disposition des lecteurs son ouvrage : Gwion, le premier pingouin du monde...

Fañch Ar Ruz n'est pas du genre à se laisser dompter par n'importe quel éditeur ! Fañch Ar Ruz, c'est un dessi­nateur, illustrateur, réalisa­teur de bandes dessinées... au caractère bien trempé, volontaire. Et pourtant, sous son air bourru, l'artiste a du cœur, créé pour les enfants : un illustré en 1997, un recueil pour enfants en 2008, des contes en bre­ton... et son dernier né : Gwion, le premier pingouin du monde (Kentan erev ar bed, en breton) ...

Terrifié par la nuit polaire
Gwion, c'est un petit pingouin seul au bout du monde. Il est là, seul, est terrifié par la nuit polaire, alors il quitte son igloo pour suivre la lumière lunaire, à la recherche d'autres habitants du monde. Mais ce n'est pas facile !
Tout l'effraie. Arpentant des kilomètres de ban­quise, Gwion ne rencontre personne, sauf cette lune et sa lumière blanchâtre, étrange qui se reflète sur la glace sur laquelle évolue le petit pingouin. Gwion est en quête. Il parle à la lune qui ne lui répond pas. Il dessine un pingouin à son image, mais l'image est figée !
Progressivement, cette lumière lunaire insaisissable devient son amie. Il s'en fait un autre auquel il fait découvrir les éléments, le vent...
« Ensemble, ils appren­nent à ne plus avoir peur de l'inconnu. Ils sont ras­surés, retrou­vent un cer­tain équili­bre, et c'est alors que le soleil revient. Le petit pin­gouin peut alors partir encore plus en avant dans sa quête des autres... » souligne l'auteur.

L'ouvrage de Fañch Ar Ruz, Gwion, le premier pin­gouin du monde est une pre­mière et un événement en soi sur le plan éditorial. Il est effectivement édité en licence libre. On peut le lire ou le regarder sans l'acheter !
« C'est un pari audacieux, mais aussi vital et bénéfique que de nous adapter harmonieuse­ment à toutes les nouvelles possi­bilités de créa­tion, de réappropriation collective ou individuelle et de diffusion que nous permet internet, » indique Fañch Ar Ruz. « Réfléchis­sons, expérimentons, cher­chons ensemble des solu­tions d'équilibre entre les intérêts de l'auteur (qui a besoin de se nourrir comme tout le monde) et ceux de la société. Même si j'y travaille ardemment, je n'attends pas le grand soir pour expé­rimenter dès maintenant un fonctionnement diffé­rent, plus basé sur le don que sur le rapport mar­chand... Je me suis ainsi décidé à mettre en pratique ce que j'appelle un Mécé­nat populaire. J'ai fait le choix du partage et de la liberté. »
Les dessins comme Gwion, le premier pingouin du monde sont sous licence libre (Creative Commons by-nc-nd). Cela signifie très concrètement que les gens peuvent les utiliser, les partager, les diffuser gratuitement en respectant les termes de la licence d'utilisation by-nc-nd (faire mention de l'au­teur, le citer, interdiction de modifier...) « J'avais envie que le plus grand nombre puisse découvrir cet ouvrage, mes dessins, éventuellement les impri­mer pour en profiter per­sonnellement... Les lec­teurs ne sont pas les enne­mis des artistes, ils sont nos alliés... », lance Fañch poin­tant du doigt le droit des marchands et cette nécessité d'aujourd'hui qui consiste à tout breveter...

Au Central à Locminé
« La culture est faite pour voyager. » Les édi­tions Keit Vimp Bev ont décidé de me suivre dans cette aventure, devenant ainsi la première maison d'édition bretonne à publier un ouvrage sous licence libre.
Gwion, le premier pin­gouin du monde est consultable à la médiathè­que de Locminé. On peut également l'acquérir, auprès du bar Central de Locminé, toujours disposé à aider les artistes locaux... qu'ils soient peintres ou dessinateurs !

J.-M F - La Gazette du Centre Morbihan - 24/12/10

Publié dans Auteur, Pays de Pontivy

Commenter cet article